WHEDONVERSE : TALES OF BUFFY

Forum de discussion sur l'univers de Joss Whedon
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  
Le Deal du moment : -46%
Montre connectée HONOR Band 5 Sport
Voir le deal
14.44 €

 :: Archives temporaires :: SUR LA BOUCHE DE L'ENFER :: Centre-ville :: Hôpital Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN

Dawn L. Summers
Dawn L. Summers
ÂGE : 26
ANNIVERSAIRE : 11/10/1993
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2012
MESSAGES : 52
Sam 08 Déc 2012, 10:15 am
Dawn L. Summers




I walk a lonely road. The only one that I have ever known Don't know where it goes But it's home to me and I walk alone... I walk this empty street On the Boulevard of Broken Dreams... Where the city sleeps And I'm the only one and I walk alone...

I walk alone...
I walk alone...

I walk alone
I walk a...

My shadow's the only one that walks beside me. My shallow heart's the only thing that's beating Sometimes I wish someone out there will find me 'Til then I walk alone...


I'm walking down the line That divides me somewhere in my mind On the border line Of the edge and where I walk alone. Read between the lines. What's fucked up and everything's alright. Check my vital signs To know I'm still alive and I walk alone...

I walk alone

I walk this empty street... On the Boulevard of Broken Dreams.
Where the city sleeps And I'm the only one and I walk a...


Elle marche...
Seule.
Sur le boulevard des rêves brisés.

Oublier... C'est ce que souhaiteraient tous les être blessés. Oublier. Parfois on essaie et on n'y arrive pas. Et parfois... On n'essaie pas... Et on y'arrive. Dawn ne pouvait pas. Elle aimait trop pour oublier. Et de toute façon... Enfin qu'importe. Elle avait eu si mal que lorsque la Cadillac l'a renversée, elle ne songeait même pas à la douleur que son corps devait supporter. Elle ne songeait qu'à... Elle. Elle... Cette Elle, Cette Femme à la beauté sauvage. Son regard de saphir la hantait. Elle avait peur d'ouvrir les yeux. Elle sentait une présence bienveillante qui semblait penchée sur elle depuis la minute où on l'avait allongée sur ce lit d’hôpital. Elle savait. Elle savait que c'était... C'était Elle. Dawn sentait son parfum. Il pénétrait en elle et l'enivrait chaque seconde un peu plus. C'était un parfum unique au monde. Ashley était... Elle aussi... Unique au monde. Elle était celle que Dawn aimait, et rien que pour elle, Dawn aurait été capable de déplacer les montagnes ou de changer la course des nuages. Elle aurait peut être même été capable de grimper jusqu'au ciel pour lui attraper les étoiles, une par une, jusqu'à ce que l'immensité du ciel redevienne obscur et sans lumière. Obscur et sans lumière... Un peu comme l'esprit de Dawn en ce moment... Elle était perdue. Mais elle sentait Ashley non loin d'elle, et ça lui donnait une force démesurée. Elle allait se battre. Pour elle. Juste pour elle. Parce qu'il n'y'a plus qu'elle qui compte.

Ashley... Ashley, Ashley... Si tu savais. Dawn t'aime à en crever.

Dawn sentit une main glacée sur poser sur la sienne. Ce n'était au fond qu'un geste usuel. Mais... C'était le geste d'Ashley. Et la petite ouvrit les yeux, doucement, prenant le temps de les habituer à l'éclairage. La lumière éblouissante l'aveuglait un rien. Elle essaya de ne pas cligner des yeux. Elle voulait voir... Elle voulait voir Ashley. Et puis... La voilà. A côté d'elle, assise sur un siège près de son lit, lui tenant la main. Le visage de Dawn s'illumina d'un coup. Déjà, elle commençait à ne plus penser à ce qui s'était passé dans la journée. Ce n'était... Qu'un mauvais souvenir, n'est-ce pas ? Un mauvais rêve ? Ou peut être pas... L'adolescente s'apprêtait à sourire, mais elle se rappela quand même de la situation. Elle serra fort la main d'Ashley dans la sienne. Elle ne voulait plus lâcher. Elle savait qu'elle ne lâcherait plus.

Une infirmière interrompit leur silencieuse conversation. "Bonjour Dawn Summers, bla bla, vous êtes là bla bla, etc etc." Dawn s'en foutait du pourquoi du comment elle était là. Elle reporta son attention sur la belle femme qui l'avait veillée. L'infirmière après avoir fini son petit laïus, disparut dans le couloir, refermant la porte derrière elle. « T'es restée... Avec moi ? » Oui, elle passait du Vous au Tu. Mais c'est un peu logique de dire Tu à quelqu'un à qui on a touché les lèvres. Dawn espérait une réponse positive. Ashley était devenue son addiction, et Dawn sans le savoir s'était transformée en toxicomane de l'amour. Un jour, sa grande soeur lui avait dit The hardest thing in this world is to live in it. Buffy avait bien raison. Cette phrase était vraie. Tellement trop vraie. Dawn en y repensant, se mit, dieu ne sait pourquoi, à sourire à Ashley. Elle se disait que si Ashley était restée à ses côtés... C'était sans doute qu'elle s'était inquiétée pour elle... ? C'était peut être qu'elle tenait à elle ? Est-ce qu'elles peuvent s'aimer... ? Dawn, t'es rien qu'une gamine... Elle peut pas tomber amoureuse d'une gamine.

Le regard de la petite parcourut malgré lui les courbes du corps d'Ashley. Regarde plus haut Dawn ! Regarde plus haut, ça se fait pas de regarder comme ça. Voilà vise les yeux. Tu les connais par coeur ? Tant pis recommence. Fais comme si tu les voyais pour la première fois. Et au coeur de l'iris il pleut. Une larme perle au coin de son oeil bleu. Elle baisse la tête pour la cacher. Faut pas qu'Ashley la voit. Ashley ne doit pas voir Dawn pleurer, c'est une preuve de faiblesse, à ce que disent certains. Non... C'est juste... Une preuve d'humanité. Si on ferme les yeux, on ira mieux...

Elles marchent...
Seules.
Sur le boulevard des rêves brisés.





_________________




    ❝ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ❞
    We'll do it all Everything On our own. We don't need Anything Or anyone. If I lay here If I just lay here Would you lay with me and just forget the world? I don't quite know How to say How I feel. Those three words Are said too much They're not enough. If I lay here If I just lay here Would you lay with me and just forget the world? SIGN BY PEPPERLAND.



Revenir en haut Aller en bas
Ashley Solkava
Ashley Solkava
ÂGE : 30
ANNIVERSAIRE : 14/02/1990
DATE D'INSCRIPTION : 17/11/2012
MESSAGES : 627
Sam 08 Déc 2012, 11:26 am
Ashley Solkava


Boulevard of Broken Dreams.

❝ feat. Ashley & Dawn. ❞




« I can't let you go »


[ FLASHBACK ]

« Où est ma sœur ?! Je m'appelle Buffy Summers ! Ma sœur a été emmenée d'urgence à l'hôpital ! Dawn, Dawn Summers !
- Oui mademoiselle Summers est en soins intensifs, salle 402. Elle est av... »

Ashley avait entendu, au loin, la conversation. Quelle drôle de façon de rencontrer la sœur de Dawn.
Cela faisait quelques heures déjà que l'adolescente était là, allongée sur le lit... essayant de récupérer... essayant de lutter ou du moins, c'est ce que la vampire espérait... qu'elle lutte, qu'elle se réveille.

« Dawn ! Oh Dawn ma chérie que... »

Buffy venait de se précipiter sur sa sœur, inerte... respirant avec difficulté, inconsciente. Des larmes pleins les yeux, elle semblait avoir peur lorsqu'elle se retourna vers Ashley, la voyant enfin.
Quelques secondes plus tard, arrivèrent d'autres personnes : une petite rousse accompagnée d'une blonde, un jeune homme plutôt grand et brun, ainsi qu'un homme plus âgé, les cheveux grisonnant. Elle était aimée... Dawn était aimée et bien entourée... Ashley se sentit quelque peur rassurée. Du moins, avant que la sœur de Buffy s'approche d'elle, les yeux écarquillés.

« Mademoiselle ?
- Solkava... Ashley Solkava.
- Son professeur de russe... Je peux vous parler ?
- Bien sûr... »

Avec difficulté, Ashley lâcha la main de Dawn et se leva. Elle fit un signe de la tête aux visiteurs, le visage triste, et suivit Buffy en dehors de la chambre, dans le couloir.

« Je ne vais pas passer par quatre chemins, je n'ai pas le temps pour ça. Je sais qui vous êtes ou plutôt ce que vous êtes. Que faites-vous avec ma sœur ! »

Ashley la sonda un instant, ne comprenant pas bien le sens de ses paroles puis reçu un choc : bien sûr... Un vampire... et qui à Sunnydale aurait pu savoir tout ça ? La Tueuse bien évidemment. Ashley en avait entendu parler... et elle la voyait maintenant... et c'était la sœur de Dawn. Quelle situation magnifique !

« Je vois... J'étais là sur les lieux de l'accident et je ne pouvais pas la laisser... je...
- Pourquoi vous étiez là ! Pourquoi elle, elle était là ! Qu'est-ce qu'elle faisait sur le campus universitaire ! Et comment auriez-vous pu être là en plein jour ?!!!!
- C'est une longue histoire mais...
- Si j'apprends que vous avez causé cet accident... vous ne la reverrai plus jamais cette lumière.
- JAMAIS je n'aurais pu faire du mal à Dawn »

La vampire serrait maintenant les poings. Comment osait-elle ? Elle ne savait RIEN, strictement RIEN !
Et leur ton changea... leur voix baissèrent pour ne pas être entendues mais... uniquement pour cette raison.

« Alors c'était pour ça les cours de russe ? Pour se rapprocher de la Tueuse ? Tu voulais utiliser ma sœur pour m'avoir ? Tu travailles pour qui ! Lui murmura Buffy en la plaquant contre le mur.
- Il y a 5 minutes je ne savais pas qui était la Tueuse et je m'en contrefous ! C'est Dawn qui m'importe, DAWN ! Et maintenant, lâche-moi... » lui répondit-elle, ses yeux virant au bleu, plein de rage. Elle lui serra le poignet pour la faire lâcher prise.

Buffy la lâcha et la regarda sans comprendre. Elle ne ferait rien au milieu des couloirs d'un hôpital. Et dans le fond... elle ne pensait pas qu'elle devrait craindre la vampire. Néanmoins, elle ne comprenait pas sa présence ici.

« Et je ne partirai pas... Je resterai près de Dawn tant qu'elle aura besoin de moi... » Elle allait s'éloigner lorsqu'elle se ravisa et ajouta. « Dawn ne sait pas... qui je suis... et si elle devait le savoir, cela viendrait de moi. »

Et sur ces paroles, elle laissa la Tueuse dans le couloir et reparti rejoindre son élève... sa Dawn.

Tant que tu auras besoin de moi... je serai là Dawn... je ne te laisserai plus ma puce, pardonne-moi d'avoir été aveuglée...






© disturbed



_________________
Freed from desire...

Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN Tumblr_mgm6pyZbEB1qzew7wo1_250Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN Tumblr_mgm6pyZbEB1qzew7wo3_250

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Willow A. Rosenberg
Willow A. Rosenberg
ÂGE : 26
ANNIVERSAIRE : 11/10/1993
DATE D'INSCRIPTION : 17/04/2011
MESSAGES : 652
Absence : Nothing.
Sam 08 Déc 2012, 1:28 pm
Willow A. Rosenberg





boulevard of broken dreams'
“ dawn's becoming a woman, B. „

Buffy l'avait appelée le soir même. Dawn ? Accident ? A peine avait-elle raccroché le combiné que Willow se mettait en route, sans prendre le temps de se maquiller, ni de se coiffer, limite de s'habiller... Non quand même hein. Faut pas exagérer. Elle enfila négligemment un jean usé au genou et attrapa au passage une veste chaude avant de courir jusqu'à Tara. Elle empoigna la main de sa femme avec délicatesse et l'attira jusqu'à elle, l'embrassa tendrement et toutes deux dévalèrent les escaliers en trombe. Elles coururent jusqu'à l'hôpital, main dans la main, et arrivèrent dans le hall. Willow lâcha sa femme et se dirigea vers sa meilleure amie qui pleurait d'inquiétude. Elle la prit dans ses bras et la câlina ainsi une bonne trentaine de secondes. Tara se rapprocha, et se joignit au câlin. Mignonne petite scène... Bref. Elles furent rejointes par Alex, Anya et Giles, qui accouraient eux aussi vers le chevet de Dawn. Buffy les remercia d'être là, d'être venus, des trucs comme ça. Le groupe suivit alors une infirmière qui les mena à la chambre. Buffy ne frappa pas à la porte, - bon elle la défonça pas non plus -, mais elle l'ouvrit violemment, et se précipita vers sa petite soeur. Ses amis suivirent ses pas. Ils virent Dawn allongée dans des draps blancs, des tuyaux partout et des bandages sur le haut de la poitrine. A ses côtés, ils trouvèrent une femme. Une jolie femme, accoudée à la table de nuit, qui avait l'air d'avoir veillé Dawn depuis le début. Willow trouva ça curieux. Elle ressentait quelque chose qui venait d'elle, et ça ne la mettait pas vraiment à l'aise pour tout dire. Elle voulut la saluer par politesse, mais Buffy la devança et monopolisa la parole en tirant la femme hors de la chambre. Willow connaissait bien Buffy, et aux traits crispés de sa meilleure amie, la rouquine avait comprit que Buffy reprochait quelque chose à la jeune inconnue.

« Euhwwm... » Bon eh bien... Ils se retrouvaient tous les 4 comme des cons, face à la petite inconsciente. Ils ne savaient pas quoi dire. Qu'est-ce qu'on dit dans ces moments là ? « Salut Dawnie. » Dit Willow avec un joli sourire gêné. Elle essaya de briser le silence, et prit la main de Dawn en levant des yeux attristés vers ses amis. « Tu vois... On est tous là. Giles est venu ! Il a lâché sa théière pour toi. Et... Et Tara et moi on a lâché notre li... Notre... Notre tricot pour venir te voir ma chérie. Oh et Alex. Alex il a quitté son chantier plus tôt. Et donc... Et donc, nous voilà. Nous voilà tous là. » Nouveau sourire. Ah la la elle est chou. Bon. Mais apparemment ça ne faisait aucun effet. Dawn ne se réveillait pas.

Lorsqu'enfin Buffy refit son apparition, précédée de l'inconnue, Willow inspira un coup et attrapa le poignet de la fille et à son tour l'entraîna dans le couloir, sous l'oeil quelque peu suspicieux de Tara. ( Don't be affraid Tarapuce <3 ) Willow referma la porte derrière elles et se posta devant en croisant les bras. « Alors. Moi c'est Willow. Je suis la meilleure amie de Buffy, je la connais bien, et je sais qu'elle est en colère après toi. Alors tu vas me dire tout de suite ce que tu sais sur l'accident, qui l'a provoqué, pourquoi, ( comme ça j'irai tuer le chauffeur à l'occas' si je passe dans le quartier ) et je veux tout savoir, détails compris. » Et puis, un petit sourire. =D « C'est d'accord ? ... Bonjour au fait ! »

Elle finit par décroiser les bras, et au fur et à mesure qu'Ashley se présentait, Willow se radoucissait. Elle avait été un peu fort peut être. « Professeur ? Oh, c'est vrai ? C'est pas facile hein, tu sais j'enseigne aussi au lycée et... Ok. Trêve de palabres. Je veux savoir surtout ce qui s'est passé pendant l'accident. Comment ça se fait qu'elle était à l'université ? Elle n'est pas à l'université. Elle a pas à être sur le campus... Même si c'est pour te voir. T'avais un cours à lui donner ? » Léger soupir. « Je vois... Après tout, ça ne me regarde pas. Je suis pas... Je suis que... Son prof. Et... Sa confidente occasionnelle... Et... Et son amie, accessoirement... » Elle savait qu'elle plantait là où c'était sensible. Elle sentait qu'Ashley ne lui avait pas dit la vérité sur ses relations avec Dawn. Elle sentait qu'il y'avait autre chose qu'une relation prof/élève. Il y'avait bien plus. Mais après tout, oui, ça la regardait pas au fond. Alors elle tapota l'épaule d'Ashley amicalement, sentant en même temps la froideur de son corps qui nourrissait les soupçons. Elle n'en dit mot, et repartit dans la chambre auprès de ses amis. Avant d'entrer, elle se retourna vers Ashley et lui sourit. « T'as le droit de venir. Viens... Je pense que Dawn aura besoin de ta présence si elle se réveille. »



_________________




    W. R'
    « IN THE SKY... IN YOUR EYES...»
    « Stay with me, Baby stay with me Tonight, don't leave me alone Walk with me Come and walk with me To the edge of all we've ever known. I can see you there with the city lights Forteenth floor pale blue eyes »[/justify]
    LOLITA LOVES TARAPUCE.



Revenir en haut Aller en bas
Ashley Solkava
Ashley Solkava
ÂGE : 30
ANNIVERSAIRE : 14/02/1990
DATE D'INSCRIPTION : 17/11/2012
MESSAGES : 627
Sam 08 Déc 2012, 1:41 pm
Ashley Solkava


Boulevard of Broken Dreams.

❝ feat. Ashley & Dawn. ❞




« Tell me just why... oh why »


[FIN DU FLASHBACK]


Oh Dawn... je donnerais tout pour te réveiller...


Le temps, l'éternité, une seconde, une minute, une heure... des jours... tout était relatif, surtout dans la vie d'un vampire. Le temps passait d'ailleurs très vite lorsque l'on était un vampire. Mais le temps... sans Dawn... restait figé. Il n'avançait... et la situation non plus.
Jours et nuits, Ashley était restée au chevet de Dawn, lui tenant la main, caressant parfois sa paume, remontant sur son avant bras... et elle pleurait en arrivant à sa perfusion.

Pourquoi toi Dawn... tout est de ma faute... Si je n'avais rien dit... Si tu n'avais pas souffert... Si je n'étais jamais venue à Sunnydale...

Aujourd'hui, cela faisait cinq jours que sa protégée... non, que Dawn était inconsciente. Car ce n'était pas sa protégée... elle ne l'avait pas protégée, elle l'avait blessée, psychologiquement et maintenant physiquement. Elle était un monstre... Elle l'avait toujours su mais pourtant, elle essayait de toutes ses forces d'y échapper. Mais... échappe-t-on vraiment à sa nature ?

Sans doute pas... Elle serait toujours un monstre, elle n'effacerait jamais tous les meurtres qu'elle avait commis... elle n'effacerait jamais tout ce sang versé... et bu. Mais elle pouvait faire un effort... Elle pouvait... faire le bien ? Elle essayait. Ou du moins, elle ne faisait pas de mal... sauf... à Dawn... Sauf à celle qui l'avait réveillée de sa torpeur, de sa noirceur intérieure, qui avait réveillé son âme.

Oui, il y a une différence entre récupérer son âme... et la sentir. Oui, Ashley avait récupéré son âme dans les années 40... oui elle avait récupéré un peu de son humanité. Mais elle n'était que torture, et pendant longtemps, elle en a souffert. Et elle avait décidé de passer le restant de ses jours à comprendre l'être humain... ses bons comme ses mauvais côtés, ses peines comme ses joies... Et elle pensait qu'elle avait compris. Elle le pensait.

Ashley regarda Dawn, et passa sa main dans ses cheveux... puis sur sa joue et revint la déposer sur sa main. Elle la pressa légèrement, comme pour la sentir vivre... et... et elle la sentit frémir. La prise de la vampire se fit plus ferme et elle leva les yeux vers le visage de son élève : elle avait ouvert les yeux mais semblait aveuglée.

Et puis... elle la regarda, elle posa ses beaux yeux bleus sur la vampire et serra sa main. Elle la serra de toute la force qu'elle pouvait et cette pression apaisa Ashley : Dawn était réveillée... elle était en vie... et réveillée... et avec elle...

Mon Dieu... Dawn...

Elles étaient silencieuses toutes les deux... elles n'avaient, pour le moment, pas besoin de parler. On pouvait lire le soulagement en plus de la tristesse sur le visage de la vampire.

Une infirmière rentra au même moment, et s'exclama en voyant l'adolescente réveillée :
« Bonjour Dawn Summers, vous nous avez offert une belle frayeur ! Vous êtes là à cause d'un accident ayant survenu aux environs du campus universitaire. Tâchez de vous reposer quelques peu... Nous viendrons vous poser quelques questions un peu plus tard. »

Dawn ne l'avait pas regardée... elle continuait de fixer la vampire, elle continuait de s'insinuer en elle, comme elle n'avait cessé de le faire depuis la première fois qu'elle l'avait rencontrée...
L'infirmière sortit, fermant la porte derrière elle.

«T'es restée... Avec moi ? »

Ashley ne répondit pas de suite... elle ne répondit pas car elle savourait ces paroles ou plutôt... elle appréciait le fait de pouvoir entendre à nouveau sa voix. Sa douce voix... rafraîchissante, sublime...
Puis, au moment où elle allait lui répondre, elle vit une larme perler sur la joue de Dawn. Dieu que c'était douloureux... la voir souffrir...

Elle porta doucement la main de l'adolescente à sa bouche et l'embrassa en fermant les yeux, la serrant plus fort mais toujours tendrement... Elle aimait ce contact, elle aimait sa présence... Elle avait eu si peur de ne jamais plus ressentir sa présence...

« Oui Dawn... je suis restée... Tu es... tu es restée inconsciente durant cinq jours... Et je suis restée là, je n'ai pas bougé. Ta sœur et tes amis sont venus... ils... ils pensaient énormément à toi. Oh D-Dawn... J-je s-suis tellement... t-tellement... »

La vampire pleura à son tour, posant son front sur le ventre de l'élue de son cœur... Oui, c'était la bonne définition... Elle était l’Élue. Ou plutôt, elle avait élu domicile dans son cœur... dans son âme... dans son esprit... Et elle ne semblait pas vouloir en sortir.

Dawn... j'aimerais pouvoir être celle qu'il te faut...

Elle ne pouvait pas s'empêcher de s'en vouloir... Elle n'aurait jamais dû se laisser aller... elle aurait dû voir ce qui se créait entre elles... Mais non, elle avait accepté les cours de plus en plus souvent... elle avait accepté de passer chez elle après ses cours dans sa maison vide... elle avait accepté de rester seule avec elle... de pouvoir sentir son parfum... entendre son rire parfois... Oui elle avait tout accepté. Et elle s'était laissée emporter par le cœur de Dawn...

Alors oui... elle n'était plus si forte... elle ne plus si enjouée... elle pleurait doucement sur le ventre de Dawn sans lâcher sa main... et elle ne pouvait rien y faire.



© disturbed



_________________
Freed from desire...

Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN Tumblr_mgm6pyZbEB1qzew7wo1_250Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN Tumblr_mgm6pyZbEB1qzew7wo3_250

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dawn L. Summers
Dawn L. Summers
ÂGE : 26
ANNIVERSAIRE : 11/10/1993
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2012
MESSAGES : 52
Dim 09 Déc 2012, 2:03 pm
Dawn L. Summers





Nul Adonis Nul artifice Ni lois ni dieux Elle sait y faire. Un brin nihiliste Mélancolique Parfois l’envie Se foutre en l’air...

Assise sur son lit Le bleu dans le gris. Elle est différente C’est sa manière. Elle n’a pas choisi. Et quand on lui dit Que ce n’est pas là La chose à faire.

Soins intensifs À deux c’est moins triste Dans son cerveau Deux hémisphères.

Le gai et le triste Un jeu d’artifices Pouvoir aimer Comment le faire... ?

La peur de ne pas Savoir où aller Qui nous attache à cette terre. Le coeur à l’endroit Mais l’heure a sonné Elle a mis le sien à l’envers. Elle a dit qu’elle aime Elle a dit aussi le monde est tel
Que l’on fuit le bruit et les sarcasmes Elle aimait sa vie... Et c’est son charme.

Et si dans sa vie Elle aura écrit Tant de chapitres Inutiles...

Pour le plus petit Mot qui a guéri Sauver une âme C’est si fragile...

Assise sur son lit, Elle regarde “l’incompris” Et elle n’en a plus rien à faire. Mais quoiqu’elle en dise, Elle aime une fille Elle se sent au bord du rebord...


Dawn s'était réveillée. Elle n'avait pensé ni à sa soeur ni à ses amis. Elle se doutait bien qu'ils lui avaient rendu visite. Elle se doutait bien, parce qu'elle connaissait Buffy mieux que personne, que sa soeur avait déboulé au maximum dix minutes après l'accident. Ouais, Buffy... C'est pas le genre de personnes très calmes. Elle était du genre à s'inquiéter facilement. Surtout quand il s'agissait de Dawn. Bon faut dire, c'est vrai qu'on est tous comme ça je pense. C'est normal de s'affoler quand sa petite soeur est aux urgences. Mais Dawn ne voyait plus qu'Ashley. Elle lui aveuglait le coeur. Et au contact de sa main, Dawn sentait de la chaleur. Elle baissa les yeux un temps, et entrelaça ses doigts aux siens. Elle n'allait pas repartir en mode Je vais l'embrasser partout. Elle se souvenait de la journée fatale où elle avait tout perdu en même temps. Où... Elle croyait avoir tout perdu. Il lui restait quand même quelque chose. La vie. Et Ashley n'était pas partie. Non, elle était restée avec elle. A ses côtés. Toute la nuit peut être. Tout le temps... ? Apparemment, oui. Alors... Y'avait un espoir ? Même un tout petit ? “ J'ai dormi longtemps ? ”

Bon. La situation était on ne peut plus complexe. Dawn savait qu'elle n'avait pas le droit de tomber amoureuse de son prof. C'est... Contre l'éthique, n'est-ce pas ? Mais l'amour ça ne rentre pas dans le cadre de la morale. Quand on aime, ce n'est jamais moral. Ce n'est jamais logique. Ce n'est pas réfléchi ni sensé. C'est juste impossible à contrôler. C'est brut, sauvage et sans manière. C'est... Whatever.

Ashley fondit en larmes au dessus d'elle. Elle ne s'y attendait fichtre pas. D'habitude, les adultes est-ce que ça pleure ? Bien sûr que ça pleure Dawnie. Bien sûr... Ce serait trop beau si en grandissant les larmes ne tombaient plus. Dawn hésita un instant puis posa ses mains sur son dos en caressant avec tendresse. Elle approcha son visage et déposa un chaste baiser sur la tempe d'Ashley, après avoir écarté quelques cheveux rebelles. Elle l'aimait tellement. Elle lui releva le menton et avança ses lèvres des siennes. Elle ne l'embrassa pas. Elle ne voulait pas que la comédie recommence. Mais elle sentait son parfum, et rien que ça... Encore une fois, perdue dans ses yeux, sa tête se mit à lui tourner et à marcher au ralenti. Et la chambre autour disparut. Tout ressemblait à un manège. Leurs lèvres se touchaient presque maintenant. Puis elle se rappelait qu'elle avait mal. Et elle se rappelait de la douleur qu'elle avait ressentie quand Ashley lui avait dit On ne peut pas. Les pires mots du monde. Ceux qui déchirent l'âme et coupent le coeur en des dizaines de milliards de petits morceaux et qui vous transforment en miroir brisé éclaté de partout.

Elle s'arrêta avant de trop frôler la bouche d'Ashley et se recula vite en détournant instinctivement le regard. Faut pas recommencer. Faut pas. C'est pas bien. C'est pas... Faut pas, vraiment ? Roh mais zut. C'est injuste. Elle se décida à regarder dans quel état elle était. Ben oui tout de même... Des fois qu'y'aurait un truc en moins ou des trucs vachement flippants. Elle se regarda partout avant de constater que ouf y'avait pas eu trop de dégats. Apparents. Dans la tête c'était moins ça. Elle souffrait le martyr. “ Ma soeur est venue me voir ? ” Son visage pour la première fois emprunta un air froid et distant. Elle était un peu en colère, même si elle ne cessait d'aimer plus que tout celle qui l'avait indirectement envoyée ici. Elle se mordillait la langue en attendant une réponse. Son coeur rebattait à tout rompre, mais sous tous ces bandages, y'avait peu de chances pour qu'Ashley l'entende cette fois.

Sa tête lui faisait horriblement mal. Elle plaqua sa main sur sa tempe en serrant les dents. Elle détestait montrer de la faiblesse devant quelqu'un. Surtout devant... Ce quelqu'un. Alors elle détourna une nouvelle fois la conversation. “ J'imagine... Que tu veux qu'on arrête là ? ” En disant ça, Dawn pleurait intérieurement, et là dans la minute, une seule chose au monde l'aurait consolée. Arracher sa perfusion de son bras et la jeter au sol pour crever en paix. Oui... Mais elle attendait quand même de voir ce qu'Ashley allait lui dire. Ce serait bête de mourir si... Laissez la espérer.





_________________




    ❝ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ❞
    We'll do it all Everything On our own. We don't need Anything Or anyone. If I lay here If I just lay here Would you lay with me and just forget the world? I don't quite know How to say How I feel. Those three words Are said too much They're not enough. If I lay here If I just lay here Would you lay with me and just forget the world? SIGN BY PEPPERLAND.



Revenir en haut Aller en bas
Ashley Solkava
Ashley Solkava
ÂGE : 30
ANNIVERSAIRE : 14/02/1990
DATE D'INSCRIPTION : 17/11/2012
MESSAGES : 627
Dim 09 Déc 2012, 2:56 pm
Ashley Solkava


Boulevard of Broken Dreams.

❝ feat. Ashley & Dawn. ❞




« Pouvoir aimer... Comment le faire ? »


J'aimerais...

Qu'aimerait-elle ? Retourner en arrière. Mais jusqu'à quel moment ? Avant l'accident ? Avant la déclaration gestuelle de Dawn ? Avant d'avoir accepté de l'aider pour son exercice ? Avant d'avoir accepté de lui donner des cours particuliers ? Avant d'être arrivée à Sunnydale ? Avant d'avoir rencontré Ashley ? Avant d'avoir récupéré son âme ? Avant d'avoir été mutilée, tuée et transformée ? Ou bien avant d'être née peut-être...
On aimerait beaucoup de chose... mais on doit faire avec ce qui nous arrive. Alors oui, Alexandra était née, Alexandra a été bafouée, Alexandra était morte, Alexandra avait tué, Alexandra avait récupéré son âme, Alexandra avait été attendrie... et maintenant, et pour la première fois... Alexandra aimait. Elle aimait... et elle n'en avait pas le droit.

L'amour... c'était sans doute la chose qu'elle aurait voulu expérimenter lorsqu'elle était vivante, lorsque son cœur battait réellement, lorsque son sang bouillonnait en elle... Mais ça, elle n'avait jamais pu l'avoir... Et le désir... oh oui elle en avait ressenti durant sa seconde vie en tant que vampire, oui elle ressentait du désir pour de nombreuses femmes... mais sans suite. Était-elle vierge ? Malheureusement non... Et pourquoi malheureusement ? Ah ça... c'est une autre histoire... une terrible histoire... une de celles que l'on voudrait oublier à tout jamais mais qui reste ancrée... Une histoire inavouable qui nous bloque dans le présent et nous empêche de nous ouvrir.

Dawn... Qu'as-tu fait à mon cœur...

Elle lui avait littéralement volé. Elle... elle l'avait envoûtée. Doux euphémisme.

La vampire se calma quelque peu en sentant le baiser de Dawn sur sa tempe... sa main dans ses cheveux.
Non Ashley, pourquoi tu te calmes ! Pourquoi ? Elle te caresse, te touche, c'est justement ça ton problème tu ne te rappelles pas ? Il ne faut pas, vous n'avez pas le droit... Ou plutôt, tu n'as pas le droit de lui faire ça, de lui voler sa vie, de lui voler son adolescence... Regarde ce qui risque d'arriver si vous continuez, regarde-la !

Effectivement, ce n'était pas ce qu'elle souhaitait pour Dawn... La voir perfusée, souffrante, pleine de bleus, respirant un peu avec difficulté... Et se réveillant du coma. Non, elle ne voulait pas faire souffrir Dawn.
Lentement elle redressa la tête, forcée quelque peu par les doigts de la jeune fille qui remontait son menton... et elle vit à nouveau ses lèvres s'approcher dangereusement...

Ne recommence pas Dawn... Je n'aurai pas la force de t'arrêter... Je n'aurai plus jamais la force de t'arrêter...

Et la jeune fille dû l'entendre car malgré leur proximité... rien ne se passa... physiquement du moins. Car intérieurement, Ashley ne rêvait que de ses lèvres, que de cette chaleur, de son parfum sucré, fruité...
Dawn se rapprochait encore et encore et leurs lèvres se touchaient presque maintenant. Presque. Mais la jeune fille détourna la tête. Elle, elle savait s'arrêter... pas Ashley.
La vampire se recula quelque peu, se redressant et vit Dawn se contempler.

Tu vois Dawn... C'est de ma faute tout ça... Je n'ai pas pu te sauver... Je n'ai rien fait pour toi ! Je suis un monstre Dawn ouvre les yeux ! On ne tombe pas amoureuse des monstres Dawn, on ne peut pas les aimer !

Oh si on peut... On peut Ashley... Et Dawn en était la preuve vivante. Oui, elle était vivante... et pas Ashley.

« Ma soeur est venue me voir ? »

Une pointe de froideur, un regard plus mur, plus sur... Bien sûr qu'elle en voulait à Ashley, comment aurait-il pu en être autrement ? Elle l'avait détruite et lui avait en plus causé cet accident. Mais étrangement, ressentir ce froid blessa la vampire. Il faut savoir ce que tu veux Ash...
Le professeur regarda son élève et acquiesça.

Oh oui Dawn... ta sœur est venue. Je l'ai senti passer d'ailleurs. Et ta sœur est la Tueuse... Çà fait beaucoup de nouvelles à digérer tout ça.

Cette confrontation avec Buffy lui avait laissé un goût amer. En plus d'être son professeur, elle était un vampire... Ce qui n'aidait pas à une potentielle relation. Mais on aurait pu imaginer que... allez, on imagine qu'Ashley se laisse aller... et bien non ! Parce que la sœur de Dawn tuait justement les vampires ! N'était-ce pas merveilleux ? Très...

« J'imagine... Que tu veux qu'on arrête là ? »

Et Ashley ferma ses yeux bruns... de douleur.

Non Dawn... pas maintenant... JE T'EN PRIE !

Les mots de l'adolescente étaient froids, étaient distants... Mais c'était sans compter l'ouïe développer de la vampire qui entendit son cœur battre à tout rompre... ainsi que son empathie chronique qui lui déchira le crâne. Oh non Dawn n'était pas insensible à ce moment-là... elle n'était pas froide du tout... Elle souffrait le martyr et Ashley aussi, de ce fait.

La vampire rouvrit ses yeux... bleus cette fois. Tant pis. Elle n'avait pas le choix, il fallait bien qu'elle ouvre les yeux, qu'elle la regarde, qu'elle lui parle, qu'elle lui réponde...

« Dawn... Je ne sais même pas quoi répondre à tout ça. Pour moi... ça n'a jamais commencé... ou ça a toujours été là... Je ne sais pas, je ne sais plus. »

Ashley s'était bien redressée et la regardait intensément... elle essayait de faire passer tout ce qu'elle ressentait.

« Écoute... Ne m'interromps pas je t'en prie. Je... Je tiens à toi, je tiens énormément à toi. J'apprécie ta présence, ta bonne humeur, ton intelligence... ton sourire. Seulement je n'en ai pas le droit tu comprends ? Je suis un v... je suis ton professeur et on en n'a pas le droit. Et pourtant... »

Non Ashley... arrête ça... arrête ça de suite...

Eh non. Elle se rapprocha de Dawn, se releva pour ne pas fatiguer la jeune fille, et approcha son visage du sien. Elle la regarda intensément de ses yeux bleus avant de les fermer et l'embrassa... mais ce baiser... Ce baiser était divin. Elle y mettait toute sa passion... toute son envie... Tout, elle y mettait tout... Sa peur, sa colère... Tout était là.
Alors elle entrouvrit la bouche pour laisser la jeune fille respirer... et recommença de plus belle. Ashley ne pu s'empêcher de faire glisser sa langue sur les lèvres de Dawn, cherchant à retrouver ce goût unique qu'elle désirait tant. Sa drogue...

Tu es mon sang... mon double aimant... Mon ADN...

Elle intensifiant son baiser, se pressant contre elle mais toujours doucement pour ne pas la blesser... et elle caressa ses cheveux, ses doux cheveux châtains. Puis, toujours les yeux fermés, elle se recula légèrement, mettant fin – avec difficulté – à leur baiser passionné et posa son front contre celui de son élève.

« Et pourtant... je ne partirai que lorsque tu le voudras... Et je resterai aussi longtemps que tu auras besoin de moi Dawn. Я твой... »





© disturbed




Я твой = Je suis à toi.

_________________
Freed from desire...

Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN Tumblr_mgm6pyZbEB1qzew7wo1_250Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN Tumblr_mgm6pyZbEB1qzew7wo3_250

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dawn L. Summers
Dawn L. Summers
ÂGE : 26
ANNIVERSAIRE : 11/10/1993
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2012
MESSAGES : 52
Dim 09 Déc 2012, 6:09 pm
Dawn L. Summers





Nul Adonis Nul artifice Ni lois ni dieux Elle sait y faire. Un brin nihiliste Mélancolique Parfois l’envie Se foutre en l’air...

Assise sur son lit Le bleu dans le gris. Elle est différente C’est sa manière. Elle n’a pas choisi. Et quand on lui dit Que ce n’est pas là La chose à faire.

Soins intensifs À deux c’est moins triste Dans son cerveau Deux hémisphères.

Le gai et le triste Un jeu d’artifices Pouvoir aimer Comment le faire... ?

La peur de ne pas Savoir où aller Qui nous attache à cette terre. Le coeur à l’endroit Mais l’heure a sonné Elle a mis le sien à l’envers. Elle a dit qu’elle aime Elle a dit aussi le monde est tel
Que l’on fuit le bruit et les sarcasmes Elle aimait sa vie... Et c’est son charme.

Et si dans sa vie Elle aura écrit Tant de chapitres Inutiles...

Pour le plus petit Mot qui a guéri Sauver une âme C’est si fragile...

Assise sur son lit, Elle regarde “l’incompris” Et elle n’en a plus rien à faire. Mais quoiqu’elle en dise, Elle aime une fille Elle se sent au bord du rebord...


Dawn, t'es une gamine. Allez, tu peux pas tomber amoureuse des garçons de ton âge, non ? C'est trop demander ou quoi ? Non toi il a fallu que t'ailles trouver ta prof de Russe pour lui ouvrir ton coeur. Et ta prof de Russe c'est celle qui l'a dompté. La seule... La seule, A jamais. Dawn le sait. Il n'y'a qu'elle. Il n'y'aura jamais qu'elle. Elle le sentait. Son être le sentait. Son cerveau criait de reculer, mais elle ne reculait pas. Et dans tout ce bordel intérieur, il y'avait les sentiments qui cherchaient à se mettre à leur place. Où est-ce que ça se range ? Tiroir de l'illogique totale ? Ouais... C'est jamais logique. Et si ça l'était, ça se saurait de toute manière. Les gens ont tord de tomber amoureux... C'est impensable tellement c'est douloureux. Il n'y'a pas d'amour heureux. Mais sans ça... Qu'est-ce qui ferait l'humanité ? A quoi bon se réveiller s'il n'y'a personne à embrasser ? A quoi bon avoir des mains s'il n'y'a personne à caresser ? Et sans tout ça, à quoi bon même respirer. Et Dawn peinait à respirait justement. Elle était reliée à un tas de grosses machines qui l'aidaient dans sa tâche. Elle, elle s'en foutait. Je vous le dis, à quoi bon respirer. Elle espérait juste qu'Ashley ne lui brise pas le coeur une seconde fois. Là, elle ne le supporterait pas. Allons Ashley, fais pas ça hein ? Tu peux pas tuer une pauvre gosse aussi jeune. Elle a beaucoup de choses à vivre. Sauf qu'elle ne voudra pas les vivre si ce n'est pas avec toi.

Buffy était passée. Naturellement... On s'en serait pas doutés oh la la. Bon. Et maintenant, qu'est-ce qu'elles allaient faire ? Se quitter ? Ou... ? Dawn attrapa le poignet d'Ashley et le serra entre ses mains avec une délicatesse incroyable. Elle avait peur de le briser tant il semblait fragile. Le sien l'était plus, mais elle ne le savait pas. Mais s'il y'a quelque chose de plus fragile que le poignet, c'est bien le coeur. Et celui de Dawn était en verre. Une simple pression dessus et il explosait en mille morceaux. L'inconvénient du verre... C'est qu'on peut lire à travers. Il continuait à battre, fort, fort, fort. A un point tel qu'on aurait presque pu l'entendre du couloir. L'adolescente adressa un sourire à demi triste à Ashley. Elle craignait la suite. Elle craignait tellement de se retrouver encore... Seule. Elle savait qu'elle ferait une bêtise si Ashley la laissait. Elle savait qu'elle... Mais Ashley ne semblait pas vouloir la lâcher. Elle s'approchait et posa une nouvelle fois ses lèvres contre les siennes.

Dawn se sentit transportée. Elle volait, ouais c'est ça, elle volait. Planer, serait le terme exact. Baiser fougueux. Tendre. Passionné. Et cette langue qu'elle sentait contre sa bouche. Elle entrouvrit à son tour les lèvres et la toucha de la sienne. C'était doux comme du velours. C'était... C'était indescriptible. Lorsqu'elle entendit la phrase de son professeur 'Je suis à toi', elle eut envie de crier 'Je l'aime Je l'aime' tellement fort que tout le service de l'hôpital en aurait profité. Mais non. Un peu de décence. L'amour c'est bien aussi quand c'est privé. C'est même... Mieux. Beaucoup mieux. Dawn ferma les yeux et frotta doucement sa tête contre celle d'Ashley. Il allait lui falloir du temps pour réaliser. Mais... Et qu'est-ce qui lui disait qu'Ashley n'allait pas lui refaire le coup du 'On ne peut pas' dans cinq minutes ? Hein ? Hein ? Après tout... Elle était sûre de rien. “ T'es à moi ? T'es à m... Attends. Tu me l'as dit. Il est à moi. Tu le reprends pas. ” Reprends pas ta déclaration Ashley. S'il te plait. Lui refais pas ça elle en mourrait.

Mais quelque chose lui disait qu'elle n'allait pas le refaire. Dawn voyait bien que sa prof avait de l'affection pour elle. Affection, ok. Et plus, c'est possible... ? La petite décida de lui faire confiance... Une deuxième fois. Bon, elle pouvait pas faire grand chose, elle était en tuyautée de partout sur un lit d'hôpital avec des trucs pour respirer et un mal de côte de chien. Alors... Mais parfois, on n'a pas besoin des gestes pour montrer à l'autre qu'on tient fort à lui. Il y'a la parole. Il y'a les sourires. Il y'a les regards... Aussi. “ C'est à toi. ” Elle posa sa main sur sa poitrine, à l'emplacement du coeur. Cucul bonjour... --" Ashley. Ashley... Si tu savais. Si elle pouvait, Dawn se l'arracherait elle même avec les dents pour te le tendre encore brûlant et battant. Tu sais... Si ça pouvait te faire plaisir ou te sauver la vie, elle hésiterait même pas. Puis elle s'approcha encore, du mieux qu'elle pouvait avec tous ces fils partout, et entoura Ashley de ses bras blessés. “ Tu es un v-quoi ? ” Elle avait beau avoir fait mine d'avoir zappé ce passage, Dawn avait parfaitement entendu. Avouons-le, ça l'intriguait. Mais pas plus que ça. Après tout... Quoi qu'était Ashley, elle s'en foutait, elle allait l'aimer jusqu'à la mort. Mais ça faisait un peu tilt dans sa tête. Hey !... C'est la petite soeur de la tueuse. Et il y'a pas beaucoup de mots qui commencent par cette lettre. Même si... Non, ça ne pouvait pas être possible, Ashley sortait la journée. Non. C'était pas ça. Ou peut être... Ou non. Non c'était pas ça ! Ou... Ou peut être.





_________________




    ❝ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ❞
    We'll do it all Everything On our own. We don't need Anything Or anyone. If I lay here If I just lay here Would you lay with me and just forget the world? I don't quite know How to say How I feel. Those three words Are said too much They're not enough. If I lay here If I just lay here Would you lay with me and just forget the world? SIGN BY PEPPERLAND.



Revenir en haut Aller en bas
Ashley Solkava
Ashley Solkava
ÂGE : 30
ANNIVERSAIRE : 14/02/1990
DATE D'INSCRIPTION : 17/11/2012
MESSAGES : 627
Dim 09 Déc 2012, 7:24 pm
Ashley Solkava


Boulevard of Broken Dreams.

❝ feat. Ashley & Dawn. ❞




« Moi j'ai essayé de vivre... »


« T'es à moi ? T'es à m... Attends. Tu me l'as dit. Il est à moi. Tu le reprends pas. »

Même si elle le voulait... Ashley ne pourrait pas, elle ne pourrait plus. Elle avait essayé pourtant, de lutter. Elle avait d'ailleurs parfaitement réussi à se voiler la face jusqu'à... jusqu'à ce que Dawn fasse le premier pas sur le campus... Jusqu'à ce qu'elle n'en puisse plus de l'entendre souffrir en silence... Jusqu'à ce que leurs lèvres se touchent et s'apprivoisent...
Alors non, elle ne retirerait pas ces mots... elle ne pouvait pas lui faire du mal. Elle ne voulait pas...

« C'est à toi. »

A elle... c'était à elle... son cœur était à elle... Dawn était à elle... Bon sang Alexandra ! Arrête ça... Oui, Alexandra... Parce que la faible créature qui se sent attachée, ce n'est pas Ashley... c'est Alexandra... Oh mais pas celle qui tuait... non... l'Alexandra vivante qui cherchait un sens à sa vie et qui n'a trouvé que la mort.
C'est cette même Alexandra qui, à ce moment-là, sentait le cœur de Dawn battre contre sa paume. Elle aurait pu rester comme ça pour l'éternité, à sentir ce cœur battre contre elle, pour elle. Et, cette chose merveilleuse était donc à elle ? Elle qui lui avait fait tant de mal ? Ce n'était pas possible... Si ça l'était ?

Tout est irréel... Où va le monde ? Je n'arrive plus à suivre... Je ne suis qu'un seul son... Les battements de ton cœur Dawn. Oh si tu savais...

Elle vit Dawn s'approcher d'elle... doucement... sûrement... et elle la serra dans ses bras, tout simplement. Et la vampire n'avait pas besoin de plus, la sentir contre elle était déjà quelque chose, c'était déjà... agréable. Elle était bien, juste bien.

« Tu es un v-quoi ? »

Toujours dans les bras de Dawn, la tête posée sur son épaule, elle écarquilla les yeux en entendant ces mots

Et bien voilà Ash, on y est. C'est le moment de trouver une excuse bidon...

Un v-quoi... un v-quoi... Un v-quoi bon sang ! Un... vétéran de la guerre ? N'importe quoi... Peut-être pourrait-on trouver une métaphore... « Je suis un violon mal accordé ? »... Okay là, ça devenait vraiment n'importe quoi... Vraiment n'importe quoi !
Et pourquoi pas... « Je suis un véritable démon quand je m'y mets » ? Non... sa sœur était la Tueuse... elle risquerait de la prendre au mot. Remarquez... ce n'était pas si loin de la vérité.

Comment te le dire Dawn... Comment pourrais-tu continuer à m'offrir ton cœur après ça ? Comment confier ton cœur à un être déchu, entre la vie et la mort... Comment Dawn... Dis-moi comment...

La vampire soupira... elle savait qu'elle n'y échapperait pas et qu'aucune excuse n'allait être valable, crédible... alors, et dans la peur, elle se desserra de Dawn... de sa Dawn, qui lui souriait à présent. Elle la regardait lui sourire... Quel merveilleux sourire, si beau, si pur... comme si elle n'était pas pleine de tuyaux... comme si aucun véhicule ne l'avait renversée... comme si son cœur n'avait jamais été blessé. Elle était là et elle la regardait comme si il n'y avait qu'elles... comme si elles étaient le centre de son monde.

Alors à nouveau, et peut-être pour la dernière fois. Ashley entoura la nuque de Dawn de ses bras et déposa un baiser sur ses lèvres et se recula.
Et puis... pourquoi un ? Elle avait tellement à perdre qu'un peu plus ou un peu moins...
Ses lèvres revinrent se déposer sur celles de Dawn, comme aimantée. Elle caressa en même temps sa nuque très doucement, sentant sa peau frissonner sous ses doigts. Et leur baiser devint plus langoureux, plus approfondit... plus tendre aussi. La langue de la vampire cherchait celle de Dawn et la trouva enfin, la caressant délicatement... C'était si bon. Et la jolie brune frissonnait contre elle... sans aucun doute de plaisir... Allez Ash... laisse-la respirer...

Et doucement, elle se recula à nouveau... C'était l'heure... c'était le moment. Il fallait qu'elle lui dise...

« Dawn... Tu m'as fait écouter ton cœur... Je l'ai senti battre contre ma main... Je crois que les gestes parlent d'eux-même... »

Ashley ferma les yeux un instant et les rouvrit. Après ce baiser passionné, ils étaient devenus bleus...
Elle prit doucement la main de la sœur de la Tueuse et la porta à sa poitrine, à l'endroit où était censé se trouver son cœur...

« Écoute... Écoute-le... Tu n'entends pas ? Tu ne le sens pas ? Si c'était possible... il ne battrait que pour toi. Oh Dawn si c'était possible... Я вампир ... Простите меня...»

Et elle baissa la tête, gardant pourtant la main de Dawn contre son sein... profitant de sa chaleur une dernière fois... et s'efforçant de ne pas pleurer. Non elle ne pouvait pas pleurer... Si ? Si elle avait réussit quelques minutes auparavant... et elle avait réussi aussi quand Dawn gisait sur le sol... elle s'était effondrée à côté d'elle en hurlant et avait pleuré...
Quand Dawn était là... elle n'était que faiblesse et sentiments. Quand Dawn était là... Elle était Alexandra... elle était vivante.




© disturbed




Я вампир ... Простите меня... = Je suis un vampire... Pardonne-moi...

_________________
Freed from desire...

Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN Tumblr_mgm6pyZbEB1qzew7wo1_250Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN Tumblr_mgm6pyZbEB1qzew7wo3_250

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dawn L. Summers
Dawn L. Summers
ÂGE : 26
ANNIVERSAIRE : 11/10/1993
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2012
MESSAGES : 52
Lun 10 Déc 2012, 6:49 pm
Dawn L. Summers





Nul Adonis Nul artifice Ni lois ni dieux Elle sait y faire. Un brin nihiliste Mélancolique Parfois l’envie Se foutre en l’air...

Assise sur son lit Le bleu dans le gris. Elle est différente C’est sa manière. Elle n’a pas choisi. Et quand on lui dit Que ce n’est pas là La chose à faire.

Soins intensifs À deux c’est moins triste Dans son cerveau Deux hémisphères.

Le gai et le triste Un jeu d’artifices Pouvoir aimer Comment le faire... ?

La peur de ne pas Savoir où aller Qui nous attache à cette terre. Le coeur à l’endroit Mais l’heure a sonné Elle a mis le sien à l’envers. Elle a dit qu’elle aime Elle a dit aussi le monde est tel
Que l’on fuit le bruit et les sarcasmes Elle aimait sa vie... Et c’est son charme.

Et si dans sa vie Elle aura écrit Tant de chapitres Inutiles...

Pour le plus petit Mot qui a guéri Sauver une âme C’est si fragile...

Assise sur son lit, Elle regarde “l’incompris” Et elle n’en a plus rien à faire. Mais quoiqu’elle en dise, Elle aime une fille Elle se sent au bord du rebord...


Il y'avait bien plus entre Ashley et Dawn qu'une simple histoire de baisers. Il y'avait bien, au grand malheur de tous, une histoire de sentiments. Et Dawn ressentait tellement de choses pour elle. Elle comprenait enfin ce que c'était d'aimer quelqu'un, et de devenir fou pour lui. Ouais, c'était ça. Elle était en train de devenir folle. Folle d'elle ? Après l'étreinte passionnée, Ashley se détacha d'elle pour poser pour la centième fois ses lèvres contre les siennes. Dawn aimait ça. Dieu qu'elle aimait ça. Elle ne s'en lassera jamais. C'était ce qui lui rendait la vie. C'était si bon. Si doux. Si velouté. Si... Et que pourrait-on dire de plus ? Les baisers ne se traduisent pas par des mots. C'est indescriptible, encore une fois. C'est... Il n'y'a guère que les gens qui s'aiment qui peuvent savoir ce que c'est vraiment. On y prend un plaisir indécent. Dawn y prenait un plaisir indécent. La petite devenait une femme, et c'était Ashley qui la faisait grandir d'un seul coup. Ashley qui tenait encore son coeur de jeune fille entre les doigts et qui aurait pu le briser en le serrant trop fort.

Dans l'esprit de Dawn il n'y'avait que cette femme aux yeux tantôt noisettes tantôt bleuâtre. Elle ne voyait pas les autres. Ils avaient disparu. Comme si le monde avait été aspiré dans un tourbillon infernal, et que les images n'existaient plus. Sauf l'image d'Ashley. La belle Ashley. Sa belle Ashley... Elle lui avait dit être sienne. Elles s'appartenaient à présent. Elles entendaient les mêmes sons. Elles partageaient les mêmes douleurs amères. La douleur amère de l'amour. Et peut être un peu celle de la vie. Toutes les deux sont des poupées cassées, et c'était peut être ça qui les rapprochait tant.

Le coeur de Dawn aurait pu porter le tampon "Appartient à Ashley" dessus. Sauf que ça se fait pas encore... De tatouer les coeurs. Mais on y viendra p'têtre qui sait. Bref, lorsqu'Ashley attrapa sa main pour la poser sur sa poitrine, l'adolescente ne ressentit rien. Ou plutôt... Elle sentit le vide. C'était creux. Il n'y'avait pas de coeur ? ... Il n'y'a pas... ? Mais... “ Il n'y'a pas de coeur ... ? ” Elle balbutia un moment, laissa s'écouler une minute avant de reprendre la parole, abasourdie. Puis, plus doucement, à la limite du râle pour que personne n'entende, même si soyons francs c'était totalement ridicule. Elles étaient seules dans une chambre isolée ( j'ai failli écrire isotherme... Youhou fatigue. XD ) et si sa prof était ce qu'elle disait être, elle aurait entendu. “ Il n'y'a pas de coeur à prendre alors ...? ” Au final, Ashley venait de lui asséner une nouvelle un rien préoccupante. Un quoi ? Un quoi ? Un quoi ? Ok Dawnie t'as bugué... Un vamp... ? Dawn était la soeur de la tueuse. Elle connaissait bien les vampires. Elle connaissait bien. Elle savait qu'ils n'avaient ni conscience, ni âme, ni sentiments charitables. En général. Parce qu'elle adorait Spike et Angel, bref là n'est pas la question. Mais si justement, là était la question. “ Est-ce que... Tu as une... Une... ” Le mot ne sortait pas, rien à faire. Elle passa sa main droite au dessus de sa tête en essayant de lui faire comprendre. Bon elle était pas douée en mime, ça c'était pas un scoop. “ Ca ne fait rien. ” Elle s'approcha de nouveau et caressa la nuque d'Ashley. “ Je t'aime quand même. Je t'aimerais même avec une queue et des antennes d'abeille sur la tête. ” ... Dawn... Dawn... DAWN... Tu viens de lui dire que tu l'aimais. Est-ce que tu crois que c'est réciproque au moins ? Oh oui... Elle pensait. Après tout, Ashley lui avait déjà fait une belle déclaration. Il était temps de rendre la pareille. Bon Dawnie puce la tienne de déclaration c'est moyen hein... 'Je t'aimerais même avec une queue' déjà ... Voilà ça se dit pas. Bon si on le rentre dans le contexte, si pourquoi pas. Breeeef. BEST DECLARATION EVER.

Dawn lui adressa un sourire tendre et jovial à la fois, sans cesser de la toucher. Il fallait à tout prix lui faire comprendre que ce qu'elle était n'entrait pas en ligne de compte. Elle l'aimait, et rien ni personne n'allait pouvoir changer ça.

“ Mais... Tu sors la journée... ” Eh bien oui. Quand même, ne négligeons point ce détail. Sortir la journée, pour un vampire, c'est problématique en général. Alors qu'est-ce... ?





_________________




    ❝ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ❞
    We'll do it all Everything On our own. We don't need Anything Or anyone. If I lay here If I just lay here Would you lay with me and just forget the world? I don't quite know How to say How I feel. Those three words Are said too much They're not enough. If I lay here If I just lay here Would you lay with me and just forget the world? SIGN BY PEPPERLAND.



Revenir en haut Aller en bas
Ashley Solkava
Ashley Solkava
ÂGE : 30
ANNIVERSAIRE : 14/02/1990
DATE D'INSCRIPTION : 17/11/2012
MESSAGES : 627
Lun 10 Déc 2012, 8:08 pm
Ashley Solkava


Boulevard of Broken Dreams.

❝ feat. Ashley & Dawn. ❞




« Mon cœur veut bien saigner si seulement tu le vois »


« Il n'y a pas de coeur ... ? »

Il y en avait un... oui... Mais il ne battait plus. Là est tout le problème lorsque l'on meurt : notre cœur s'arrête, ainsi que notre vie... Mais lorsque l'on devient un vampire, la « vie » revient, mais elle est changée. Le cœur lui... il disparaît à jamais, tout comme l'âme... Sauf cas exceptionnel. Et évidemment, Ashley en était un.

« Il n'y a pas de coeur à prendre alors ...? »

Effectivement non, il n'y avait plus de cœur à prendre... Il a déjà été pris depuis leur premier regard échangé, mais ça, Dawn ne le savait pas. Ce cœur mort... aimait tout de même. C'était plutôt paradoxal et après tout, Ashley n'avait jamais étudié le corps des vampires en profondeur ! Oui, elle avait un cœur c'était certain mais il ne battait pas... elle était morte et bien morte. Seulement, si on aime avec le cœur... alors il fonctionnait non ? Mais si on aime avec l'âme... alors pourquoi son cœur lui faisait-il mal lorsqu'elle voyait Dawn souffrir ? Trop de questions sans réponses... Peut-être vaut-il mieux ne pas chercher trop loin et juste... vivre ?

Mon cœur veut bien saigner... si seulement tu le vois.

Oui elle le voyait son cœur, enfin disons qu'elle avait une vague idée de ce qu'Ashley ressentait pour elle. Car un amour de vampire... un amour éternel... ce n'est pas rien. Jamais elle ne pourrait oublier Dawn. Et elle ne pourrait supporter de la perdre.

« Est-ce que... Tu as une... Une... »

Ashley ne pu s'empêcher de sourire en voyant l'adolescente jouer au mime ! Mais elle avait compris... Évidemment, c'était la sœur de la Tueuse alors... elle devait savoir que les vampires n'avaient pas « de... » !
Mais la jolie russe ne faisait pas partie du commun des... vampires. Elle, elle avait « une ... », et avec Dawn, elle la sentait particulièrement vibrer.

J'ai effectivement « une... » Dawn...

« Ca ne fait rien. Je t'aime quand même. Je t'aimerais même avec une queue et des antennes d'abeille sur la tête. »

La vampire la regarda un instant et éclata de rire ! Le soulagement ? L'apaisement après ces 5 jours de stress intense ? Ou tout simplement... la libération ? Sans doute tout ça en même temps. Ashley explosé littéralement de rire, d'un rire cristallin et étrangement plein de vie. Une queue et des antennes... ! Quelle idée !
Dawn savait la faire rire... comme personne. Elle savait lui offrir la lumière là où il n'y avait que ténèbres et destructions. Elle était son rayon de soleil personnel... mais attention, un rayon de soleil sans effets nocifs hein ! Parce qu'un rayon de soleil de trop et Ashley disparaissait !

« Oh Dawn... Je t'annonce que je suis un vampire ! Et toi tu me parles d'antennes et de queue ! Tu n'es pas croyable... »

Elle sentait les doigts de l'adolescente sur sa nuque, la caresser tendrement... sans aucune peur. Elle la caressait tout simplement parce qu'elle en avait envie... parce qu'elle en avait envie, oui. Et Ashley ferma les yeux pour graver à jamais cette sensation sur sa peau...

« Mais... Tu sors la journée... »

Un bon point pour toi Dawn ! En effet, Ashley sortait la journée... ou du moins assez souvent ! Tu n'as pas remarqué qu'elle était parfois absente les jours de grand ensoleillement ? C'est normal... les cours particuliers... c'est particulier, et c'est souvent en soirée !
Ashley repris son sérieux, parce que dans le fond... c'était tout de même un sujet important, un sujet grave...

« Effectivement... Je sors la journée, lorsque les rayons du soleil ne peuvent pas m'atteindre directement. Je n'ai... enfin, disons que j'ai une certaine immunité à la lumière. Ca me permet de me sentir quelque peu... comme les autres disons. »

Mais elle ne serait jamais comme les autres et elle le savait. Elle était un vampire et elle se nourrissait de sang. C'était ça qui la maintenait en vie, sinon... sinon elle disparaîtrait définitivement. Bien sûr, elle n'était pas obligée de boire du sang humain... bien qu'il était plus nourrissant.

« Ensuite... j'ai effectivement une... âme. J'ai une âme Dawn et... et elle ne vibre que pour toi... Si mon cœur ne bat plus, il est tient... Et si mon âme est revenue, elle est tienne. Je ne sais pas quoi te dire d'autre Dawn. Depuis que je t'ai rencontrée, pour la première fois... je me suis laissée envahir. Tes premiers mots... notre premier regard échangé... Je t'ai « vue » et tu m'as plu... »

La vampire s'arrêta... cherchant ses mots et regardant celle qu'elle aimait. Elle aurait pu se plonger dans ses yeux et ne plus rien dire... Mais il fallait bien qu'elles parlent. C'était le moment des révélations et même si l'hôpital n'était pas l'endroit le mieux placé pour discuter de ça... il était trop tard pour faire machine arrière.

« Et pour tout te dire... tu avais raison. Mes yeux changent de couleur. Lorsque mes traits... disons... particuliers se dévoilent, mes yeux changent de couleur. Enfin... je ne peux pas tout te raconter comme ça, ce n'est peut-être pas le lieu idéal. »

Et Ashley se rapprocha de Dawn pour la serrer contre elle, pour sentir son cœur battre a travers son corps. Elle en profita pour respirer son parfum dans son cou... et l'embrasser doucement. Elle lui caressa doucement la nuque à son tour, laissant ses ongles glisser doucement sur sa peau qui se transformait en un long frisson... Et son cœur... son cœur ne s'arrêtait plus de battre sous les caresses d'Ashley... il battait si fort que la vampire le sentait dans chaque cellule de son propre corps.
Elle ne pouvait plus se passer de ce son merveilleux et entraînant. Elle ne pourrait plus jamais se passer de Dawn. Puis d'un coup elle se redressa, comme si elle venait de se souvenir de quelque chose.

« Attends... Attends mon ange... Je... n'ai pas rêvé ? Tu m'as dit que... tu m'aimais ? »

© disturbed



_________________
Freed from desire...

Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN Tumblr_mgm6pyZbEB1qzew7wo1_250Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN Tumblr_mgm6pyZbEB1qzew7wo3_250

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Dawn L. Summers
Dawn L. Summers
ÂGE : 26
ANNIVERSAIRE : 11/10/1993
DATE D'INSCRIPTION : 19/09/2012
MESSAGES : 52
Mar 11 Déc 2012, 6:04 pm
Dawn L. Summers





Nul Adonis Nul artifice Ni lois ni dieux Elle sait y faire. Un brin nihiliste Mélancolique Parfois l’envie Se foutre en l’air...

Assise sur son lit Le bleu dans le gris. Elle est différente C’est sa manière. Elle n’a pas choisi. Et quand on lui dit Que ce n’est pas là La chose à faire.

Soins intensifs À deux c’est moins triste Dans son cerveau Deux hémisphères.

Le gai et le triste Un jeu d’artifices Pouvoir aimer Comment le faire... ?

La peur de ne pas Savoir où aller Qui nous attache à cette terre. Le coeur à l’endroit Mais l’heure a sonné Elle a mis le sien à l’envers. Elle a dit qu’elle aime Elle a dit aussi le monde est tel
Que l’on fuit le bruit et les sarcasmes Elle aimait sa vie... Et c’est son charme.

Et si dans sa vie Elle aura écrit Tant de chapitres Inutiles...

Pour le plus petit Mot qui a guéri Sauver une âme C’est si fragile...

Assise sur son lit, Elle regarde “l’incompris” Et elle n’en a plus rien à faire. Mais quoiqu’elle en dise, Elle aime une fille Elle se sent au bord du rebord...


Le temps qui passe guérit. Le temps qui passe guérit... Mouais. C'est pas toujours vrai. Parfois il ne fait qu'alourdir la peine. Histoire qu'on galère encore plus à la supporter. Comme on dit... Le temps est un salaud et de nos chagrins ils se fait des manteaux. La vie blesse. C'est indéniable. Et à chaque stigmate qu'elle trace sur les peaux, c'est un bout de coeur qui se déchire et s'en va. Déroger à la règle, c'est le rêve de tous. Ne pas avoir à souffrir. Pour ne pas risquer de mourir. Parce qu'on peut mourir de souffrir... Et quand ce n'est pas le temps qui nous achève, c'est la douleur de vivre. La lassitude. Breeeeef. Dawn croyait en peu de choses, mais elle croyait bien à cette théorie qui dit que si on veut, on peut. Quand elle pensait à toutes ces épreuves que sa soeur avait dû affronter depuis le début... Des monstres. Des démons. Des entrailles. Des apocalypses. Et Dawn, dans tout ça ? Elle restait la petite soeur godiche et empotée, niaise et immature que les gens du Scooby traitaient comme le bébé de la famille. Certes... Certes, elle en était un, en quelques sortes. Elle n'avait pas encore vingt ans. Encore que sur un plan technique, elle était encore plus jeune. Elle n'est au fond qu'une clef mystique destinée à verser son sang pour une déesse neurasthénique. Oui, mais pas que finalement. Elle ? Elle, ignore tout ça. Elle ne sait pas ce qu'elle est réellement. Alors, à ce propos shut up.

Si elle ne sait pas qui elle est, elle sait qui elle aime. Et c'est Ashley aux yeux bichromes qui avait conquis son coeur. Elle avait posé la main sur quelque chose d'inestimable, et elle venait juste d'en prendre conscience, avec le doux murmure d'un Je t'aime qui sortait de la bouche de Dawn. Ce qui devait n'être qu'un fantasme, une illusion rêvée, devenait au fil des secondes un soleil qui se lève. Ashley était tout. Ashley... Etait absolument, tout. Elle devançait l'oxygène artificiel qu'on lui avait mis dans le nez. Elle... Que dire, elle la faisait vivre. Ou... Survivre. Dans ce cas précis... Oui. Elle survivait. D'ailleurs tout ne tenait plus qu'à un fil. C'était du moins l'impression qu'elle avait. Et c'était aussi l'impression que donnait sa perfusion. Enfin passons.

Le contact reprit. Et le temps des révélations s'annonçait. Oui en fait, il s'achevait presque là. Dawn tremblait. Les tendres caresses d'Ashley la tuaient. Tant de douceur. Que dire de plus que... Oh ! Et justement, Dawn laissa échapper un 'Oh' non pas de surprise mais plutôt de... De... De 'Je le savais', à la remarque de sa bien aimée. Les yeux changent de couleur ? Ouais je le savais. Effectivement, c'est le genre de détail qu'on remarque quand on passe une ou deux heures la tête plongée dans l'oeil de quelqu'un. Et puis... Ashley avait une âme. Elle bénéficiait aussi d'une protection solaire apparemment. Enfin, par moments. Dawn se réjouissait de cette nouvelle, sans pour autant oublier que le terme de vampire se traduit par être démoniaque. Certes... Certes, celle qui peuplait ses rêves n'était pas humaine. Et alors ? Et puis... Le moment tant redouté. Ashley lui demandait... Aimer ? Dawn a dit ça ? Ah... Bon ? Ben c'est possible, vous savez moi ma tête... La petite se mit à sourire légèrement, en se mordant la lèvre inférieure. “ Je l'ai peut être dit... Est-ce que ça te... Je l'ai mal dit ? Tu veux que je le redise ? ... Je t'aime. ” Et... “ Tu m'as appelée... Ton ange... ? ” Nouveau sourire, bien plus large cette fois. Le cerveau de Dawn essayait de traduire les mots, tandis que son petit coeur d'ado essayait de ne pas tuer les oreilles d'Ashley avec ses battements assourdissants. Elle inspira et posa sa tête sur l'épaule de son professeur. Les yeux mis-clos, elle se surprit à rêver. Mais dissipa le rêve. Après tout, on n'a pas besoin de rêver quand on est dans les bras d'Ashley.





_________________




    ❝ BOULEVARD OF BROKEN DREAMS ❞
    We'll do it all Everything On our own. We don't need Anything Or anyone. If I lay here If I just lay here Would you lay with me and just forget the world? I don't quite know How to say How I feel. Those three words Are said too much They're not enough. If I lay here If I just lay here Would you lay with me and just forget the world? SIGN BY PEPPERLAND.



Revenir en haut Aller en bas
Ashley Solkava
Ashley Solkava
ÂGE : 30
ANNIVERSAIRE : 14/02/1990
DATE D'INSCRIPTION : 17/11/2012
MESSAGES : 627
Mar 11 Déc 2012, 6:11 pm
Ashley Solkava


Boulevard of Broken Dreams.

❝ feat. Ashley & Dawn. ❞




« Trop tard pour reculer... »


Parce qu'aucun RP, long ou petit... ne pourra jamais décrire tout ce qu'Ashley ressentait à ce moment...

« Oui Dawn... Tu es mon ange et... Je t'aime. »

© disturbed



_________________
Freed from desire...

Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN Tumblr_mgm6pyZbEB1qzew7wo1_250Boulevard of Broken Dreams. — ASHDAWN Tumblr_mgm6pyZbEB1qzew7wo3_250

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé
Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHEDONVERSE : TALES OF BUFFY :: Archives temporaires :: SUR LA BOUCHE DE L'ENFER :: Centre-ville :: Hôpital-
Sauter vers: