WHEDONVERSE : TALES OF BUFFY

Forum de discussion sur l'univers de Joss Whedon
 
AccueilAccueil  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

 :: Archives temporaires :: SUR LA BOUCHE DE L'ENFER :: Autre lieux :: Appart' abandonnées Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tu vas pas t'y mettre toi aussi !? [PV Alexis]

avatar
J'ai : 25
né le : 18/05/1992
Féminin
→ Barge depuis : 09/01/2013
→ Messages : 91
Absence : Aucune.
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 09 Jan 2013, 8:33 pm
Érika & Alexis
Tu vas pas t'y mettre toi aussi !?

«Tiens, le voilà qu'il revient au galop!» S'exclamait-elle à l'intention d'un homme qui ne faisait que lui coller au cul dans l'espoir qu'elle lui tombe dans les bras. Point qui n'avait pas fonctionné et pourtant, il tentait depuis que la belle blonde était dans le coin. Visiblement, il l'avait suivi dans sa balade nocturne qui voulait qu'elle se retrouve seule pour regarder quelques sortilèges dans un des bouquins que lui avaient donné sa grand-mère. L'homme avait reçu un appel et avait raccroché en tournant les talons tout en lui disant qu'il se reprendrait et que cette fois-là, il aurait sa chance. *Parle toujours!*

«J'y arriverais jamais... j'ai pourtant suivi ce sortilège à la lettre et j'ai échoué... pourquoi cette fois-ci cela fonctionnerait plus que l'autre fois?» Marmonnait-elle à elle-même une fois que le connard était parti en la laissant enfin seule dans cet endroit qui donnait souvent la chair de poule. C'était aussi la raison qui l'avait conduit jusqu'ici, car il était rare d'y voir des gens normaux et attirer des regards interrogateurs à cause de son drôle de livre.

«Tu vas pas t'y mettre toi aussi !?» Lançait-elle en voyant une silhouette qu'elle connaissait s'approcher... Maintenant, il fallait souhaiter que son sixième sens était encore doué.

code par SweetieBay - reprise interdite
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'ai : 27
né le : 09/04/1990
Masculin
→ Barge depuis : 29/10/2007
→ Messages : 11966
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Jan 2013, 4:07 pm


« lay down your goddamn arms. »

Gauchement, l’hybride posait le revers de sa grosse main de géant sur son front perlant de sueurs froides, yeux fermés et mâchoire très amèrement crispée. Il avait la migraine. M’enfin… il prétextait qu’il avait la migraine. Difficile de savoir ce qui lui tramait réellement entre les deux biscuits. La douleur, voilà bien des lustres qu’il ne la ressentait plus. Impossible pour lui de savoir s’il souffrait effectivement d’un gros rhume du cerveau, donc. Péniblement, il flânait. Péniblement, il avançait. Sous ses pieds, le sol dansait. Sous ses pieds, le parquet de bois pourris l’aspirait… comme des sables mouvants. Ses grandes jambes massives lui paraissaient ramollies, extrêmement lourdes, il avait l’impression de traîner avec lui deux grosses nouilles aussi fainéantes que des vers obèses. Le monde se bouleversait tout autour de lui. Le plafond craquelé et jaunis par l’usure du temps lui était tombé sur la tête, affaissant lourdement ses larges épaules qui semblaient soudainement peser plus de dix tonnes. Son corps au complet lui semblait lourd, languissant et courbaturé. Exténuant à charrier, éreintant à déplacer, tout droit là-bas, perdu au beau milieu de ce nul ne savait où d’à peu près précis. Trop faible pour conduire sa moto. Trop étourdi pour marcher. Se rendre jusqu’ici, il avait dû puiser dans des efforts qu’il ne possédait plus, ou presque, aillant pour seul guide, son odorat hypersensible et surdéveloppé.

- Sors delà, toi, râlait-il, un peu bougon, la tête perdue dans les vapes et voyant se déplacer furtivement tout près de lui, l’ombre robuste qui lui était accidentellement rentrée dedans alors que lui s’apprêtait à longer le débouché de ce long et interminable couloir à l’odeur douteuse et nauséabonde. Le gars sans importance et identité lui bredouillait un malheureux désolé, avant de finalement disparaître vers l’oubli et de laisser Alexis poursuivre sa visite pittoresque de ce lieu un peu crade.

Une voix détonnait dans la rigidité de cette calme mais fourbe atmosphère. Soulagé de l’entendre, Alexis affichait son plus beau sourire à la colgate style, avant de disparaître dans le crépuscule de la première pièce interceptée…

- Bordel ! Ouais, j’vais m’y mettre ! Je m’y mettrais aussi longtemps qu’il me le faut, Abracadabra ! Pouvait-on ainsi donc l’entendre râler de sa voix grave et rauque alors qu’il gagnait laborieusement le niveau de sa convoitise désespérée… la tête toujours bien creuse dans les fesses. Retire cette merde de ma tête, j’te promets que plus jamais tu n’entendras parler de moi !

L’alcool ne lui suffisait plus. Les drogues ne fonctionnaient plus également. Pain in the ass ! À croire que le démon qui vivait en lui décidait tout bonnement comme ça de le torturer jusqu’à ce que la syncope s’en suive !

- Il faut--- tu DOIS m’aider !


_________________

You tell me to hold on. You tell me to hold on but innocence is gone and what was right is wrong. Cause I’m bleeding out. So if the last thing that I do Is to bring you down, I’ll bleed out for you. So I bare my skin and I count my sins and I close my eyes and I take it in and I’m bleeding out... I’m bleeding out for you.
« And hopelessness is sinking in. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
J'ai : 25
né le : 18/05/1992
Féminin
→ Barge depuis : 09/01/2013
→ Messages : 91
Absence : Aucune.
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 13 Jan 2013, 10:16 pm
Érika & Alexis
Tu vas pas t'y mettre toi aussi !?

Je ne m'étais pas trompé et j’arquais rapidement un sourcil voyant dans quel état il était et les mots qui sortaient de sa bouche.

    «Si un jour j'y arrive, je ne veux pas que tu disparaisses...»
râlais-je en lui faisant signe de venir s'asseoir avec moi. Certes, j'avais échoué une fois par le passé croyant avoir trouvé la solution à son problème. Mais quelque chose s'était produit et avait fait en sorte qu'aucun résultat ne soit concluant. Visiblement, cela ne lui avait pas empêché de continuer à croire que je pouvais réellement lui venir en aide et le sortir de cet enfer.

    «Je peux peut-être essayer un sortilège d'immobilité qui pourrait durer entre six et vingt-quatre heures... »
Lui proposais-je en fermant mon bouquin et en lui tendant les mains pour qu'il les attrape avec les siennes. C'était un des sortilèges qui descendait de mes ancêtres et qui nous permettait d'utiliser la puissance que possédait la " chose " que nous voulions stopper. Bien sur, cela nous prenait un peu de temps et surtout une bonne dose de notre énergie le temps que l'effet désiré agisse. Vous savez, on n'obtient rien sans un minimum de sacrifice dans la vie. Enfin, pas nous les sorcières....

    «peu importe ce qui se passera en toi, tu ne dois pas lâcher mes mains avant que j'ai terminé... je n'aurais pas la force de recommencer dans l'immédiat!»
Lui disais-je en le fixant et prenant un regard complètement neutre et sans la moindre émotion. Maintenant, restait à savoir comment réagirait cette merde qui l'envahissait quand je débuterais mon sortilège. Mais commençons par attendre la réaction d'Alexis à savoir s'il me ferait confiance pour n'importe quoi.

code par SweetieBay - reprise interdite

_________________
« Le sexe est la seule manière qu'ont les gens de se défouler, ça, ou se saouler complètement. » Bah quoi, t'as jamais essayé l'un ou l'autre quand tu étais en crise de nerf ? T'as une cellule de brûlé ! - code .unbreakable »
Revenir en haut Aller en bas
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
WHEDONVERSE : TALES OF BUFFY :: Archives temporaires :: SUR LA BOUCHE DE L'ENFER :: Autre lieux :: Appart' abandonnées-
Sauter vers: